Hiam Abbass Prix Itinérances 2024

Cette lumineuse artiste, à la fois comédienne, réalisatrice, scénariste, directrice d’acteurs et d’actrices, productrice ou photographe, multilingue et multiculturelle, à la carrière internationale, recevra le Prix Itinérances lors de la 42e édition du Festival Cinéma d’Alès.

Depuis 1999 avec Vivre au Paradis de Bourlem Guerdjou, Hiam Abbass est venue à plusieurs reprises au Festival pour accompagner ses films.
Issue d’une famille palestinienne originaire de Nazareth, elle s’oriente vers la photographie qu’elle étudiera à Haïfa avant de rejoindre la troupe de théâtre El-Hakawati. Elle y restera jusqu’à la fin des années 80, avant de venir s’installer en Europe. Londres d’abord, puis Paris, où elle travaille au théâtre avec Ariane Mnouchkine et débute à l’écran dans Noces en Galilée de Michel Khleifi.
Révélée au grand public par Satin rouge de Raja Amiri, consacrée par Les Citronniers d’Eran Riklis, elle s’illustre dans de nombreux films parmi lesquels Paradise Now de Hany Abu-Assad, Une famille syrienne de Philippe Van Leeuw, ou encore Gaza mon amour d’Arab et Tarzan Nasser. Dans ces films, elle interprète des personnages forts et puissants, sensibles et vibrants aux échos du monde. Après la réalisation de deux courts métrages au début des années 2000, elle réalise un premier long en 2012 dont elle a également écrit le scénario, Héritage.
Très sollicitée par le cinéma français (Patrice Chéreau, Jean Becker, Radu Mihaileanu…), sa carrière prend très vite une tournure internationale avec des cinéastes du Proche Orient (Yousry Nasrallah, Amos Gitaï, Eran Riklis), et de grands noms anglo-saxons : Steven Spielberg (Munich), Ridley Scott (Exodus: Gods and Kings), Jim Jarmusch (The Limit of Control), Julian Schnabel (Miral), Denis Villeneuve (Blade Runner 2049). A ce jour, sa carrière de comédienne compte près de 60 longs métrages et une vingtaine de téléfilms ou séries comme Oussekine et la multi-récompensée Succession de HBO.
Elle est le sujet principal du splendide documentaire Bye Bye Tibériade, réalisé par sa fille, Lina Soualem, qui explore le passé, la mémoire et la résilience de sa mère. Sélectionné et primé dans de nombreux Festivals, ce film sortira en salles le 21 février.
Cette célébration sera accompagnée par une Masterclass et une rétrospective de ses films.

Hiam Abbass est sur l’affiche de ce 42e Festival avec une photo de Patrice Terraz, prise au Festival en 1999. Conception de l’affiche : Julie Jourdan.

>>> Achetez dès maintenant votre Pass

>>> Recevoir notre lettre d’information